dessin : Paris-plage... c'est comme à la plage

Nul besoin de prendre l’avion cet été pour goûter aux plaisirs du sable de Copacabana ou d’Ipanema. La mairie de Paris habille les quais de Seine aux couleurs de Rio en cette année du Brésil. Teintée de couleurs tropicales, l’opération Paris-Plage, inaugurée jeudi par Bertrand Delanoë, repliera ses transats le 21 août.
3,9 millions de personnes avaient plébiscité en 2004 cet événement voulu par le maire PS et devenu un symbole de sa mandature : reconquête d’une autoroute urbaine au profit des « circulations douces », fête collective et gratuite, touche « citoyenne ».
L’opération repose sur quelques recettes balnéaires qu’elle enrichit chaque année : 110 mâts ornés d’oriflammes claquant au vent, trois plages (sable, bois, herbe), des allures de Croisette cannoise grâce à un alignement de hauts palmiers (60 cette année), du mobilier de farniente (280 transats, 120 tables, 480 chaises, 225 parasols…).
Un bon bol d’air frais pour les parisiens, et une quiétude bien méritée !