dessin : Nicolas Sarkozy nie toute contrepartie avec la Libye

Nicolas Sarkozy, réagissant aux propos tenus par le fils du colonel Kadhafi, a indiqué « qu’aucune contrepartie financière » n’a été consentie à Tripoli en échange de la libération des cinq infirmières et du médecin bulgares.
Seif-Islam Kadhafi avait évoqué le «rôle important joué par un contrat d’armement, d’achats à la France de missiles antichar Milan, puis d’un projet de manufacture d’armes, pour l’entretien et la production d’équipements militaires ».