dessin de presse embargo russe

quand y’a plus d’exportation, reste des idées…

Les ministres de l’Agriculture de l’Union européenne se réunissent ce vendredi pour un conseil extraordinaire à propos de l’embargo russe sur les produits alimentaires. Une rencontre qui devrait être surtout axée sur le montant total alloué aux agriculteurs pour faire face à cette situation.

« On a la possibilité, s’il le faut d’aller plus loin » grâce à la réserve de 420 millions d’euros du fond d’aide de la PAC, a rappelé le ministre français de l’Agriculture, Stéphane Le Foll.

Mais des organisations professionnelles comme les Chambres d’agriculture et les coopératives agricoles (Coop de France) souhaitent que les ministres aillent encore plus loin.

La FNSEA, la fédération représentative des syndicats d’agriculteurs français, détaille d’autres mesures comme une modulation des sommes allouées aux agriculteurs pour qu’ils retirent une partie de leur production.

La FNSEA attend également beaucoup des mesures de soutien à la promotion qui seront appliquées en France dans les prochaines semaines via des campagnes vantant le « manger français« .