image cahuzac

On a toujours besoin d’un ami !

L’ex-ministre Jérôme Cahuzac, « demande pardon » pour ses mensonges.

L’ancien ministre du Budget a avoué détenir des comptes en Suisse et à Singapour. La fin d’un mensonge qui éclabousse le président François Hollande, le parti socialiste (qui n’avait sans doute pas besoin de cette nouvelle affaire sur les bras), et le monde politique en général.

« A Monsieur le Président de la République, au Premier Ministre, à mes anciens collègues du gouvernement, je demande pardon du dommage que je leur ai causé » a-t-il écrit, avant d’ajouter « J’ai été pris dans une spirale du mensonge et m’y suis fourvoyé ».

Souhaitons tout de même qu’il lui reste quelques amis et quelques bons conseils dans l’épreuve qu’il doit aujourd’hui affronter.